IMAGE - FEMME QUI GERE SON ENTREPRISE AVEC UN ORDINATEUR

5 Questions à se poser avant de créer son entreprise

  1. Une entreprise est un processus qui vise à :
  2. Créer de la valeur pour d’autres personnes.
  3. Attirer l’attention et montrer sa création de valeur à travers le marketing.
  4. Vendre cette valeur à vos prospects, qui deviendront vos clients.
  5. Apporter cette valeur à vos clients pour respecter votre promesse.
  6. Générer des bénéfices pour poursuivre, améliorer votre valeur et vous récompenser.

Il est indispensable de comprendre ce processus avant tout lancement dans l’entrepreneuriat (ou si vous vous êtes déjà lancé, vous pouvez toujours l’intégrer à présent).

Bien entendu, il est primordial d’améliorer sa réponse à ces 5 questions à se poser avant de créer son entreprise, mais aussi tout le long de l’existence de son entreprise, il s’agit surtout ici d’y répondre dans les grandes lignes.

C’est la première question à se poser, il faut répondre à un réel besoin existant et y apporter un maximum de valeur. Une partie de sa valeur sera généralement offerte (les bases, les concepts clés, certaines astuces, conseils…), car on ne peut pas espérer recevoir sans donner. Et une autre, plus élaborer (« pour aller plus loin ») sera par la suite vendu.

 

Ex : La boulangerie le Bon Pain Traditionnelle (cet exemple est fictif) :

Mr Martin (oui ça ressemble un peu au début d’un problème de math à l’école), boulanger dans l’âme. Souhaite offrir à ses clients ce qu’il a de mieux : du bon pain fait tôt le matin, entièrement à la main. il sélectionne les meilleurs ingrédients et le tout cuit dans un ancien four à bois (vous imaginez la bonne odeur du matin…). Quand ses clients lui achètent du pain, il leur donne des conseils sur ses produits, avec une grande énergie.

La valeur ajoutée ici est dans :

  • La qualité des ingrédients.
  • Le type de four.
  • Des conseils gratuits.

 

Celui-ci vend son pain plus cher que ses concurrents, et sa boulangerie est remplie de clients SATISFAITS !

Vous l’avez compris, le plus important c’est que la valeur satisfait le client en lui apportant quelque chose de plus.

« Plus vous aidez les gens à obtenir ce qu’ils désirent et plus vous avez de succès. » Zig Ziglar

2. Comment je vais faire connaitre mes produits ou services ?

Le Marketing, c’est l’oxygène de l’entreprise : « Vous pouvez avoir le meilleur produit du monde, si vous n’arrivez pas à le faire connaitre, vous aurez simplement un super produit que personne ne connait ».

Il existe de nombreuses manières de se faire connaitre, et en fonction de ses services/produits, de sa cible, de son secteur et de ses services, il faut choisir ses moyens de communication. Je vous présente ici une liste pouvant vous aiguillez sur quel canal de marketing vous allez vous pencher :

PS : Il s’agit ici d’une liste simplifiée, je reviendrai dans le détail dans d’autres articles.

Pour en revenir à notre Mr Martin Fictif, il a choisi d’axer sa communication sur :

  • Les réseaux sociaux, en communiquant notamment à travers Facebook et Instagram.
  • Une présence sur Google Maps (indispensable quand on est une entreprise locale).
  • La participation à certains événements dans sa ville.

Bien entendu le « bouche à oreille » est un canal, mais il est indirect et valable pour toute entreprise, certaines entreprises réalisent 80 % de leur chiffre d’affaires avec la « bouche à oreilles ». D’où l’importance de fournir un service/produit à forte valeur ajoutée.

3. Comment vendre ma valeur ajoutée à mes futurs clients ?

Ici, il faut se pencher sur l’étape de vente, en se posant un certain nombre de questions, par exemple :

  • À quel prix mon prospect achètera-t-il mon produit/service ? (NB : faire un sondage peut vous aider)
  • Ai-je besoin d’un commercial ?
  • Quels sont mes modes d’encaissement (par internet, lecteur de carte, espèces…) ?
  • Puis-je vendre sur des plateformes en ligne (Amazon, C discount…) ?
  • Puis-je vendre avant de produire mon produit/service (vente en avant-première, produits ou service dématérialisés) ?
  • Est-il possible de vendre mon produit ou service sous une autre forme (ex : un livre physique peut être vendu sous forme d’un e-book, podcast…) ?

4. Comment je peux apporter cette valeur à mes clients ?

C’est surement la question la plus simple à répondre, cependant, je vous invite à prendre quelques minutes pour réfléchir à la question.


Dans l’exemple de Mr Martin Fictif, on peut facilement imaginer qu’il va réaliser dans les règles de l’art son pain et le donner à ses clients en échange de l’argent dans sa boulangerie. Ce qui est tout à fait logique.


Mais en creusant un peu plus, pour donner (avec ou sans monétisation), il peut :

  • Réaliser des articles de blog en rapport avec son activité
  • Faire des tutos sur Youtube
  • Partager ses créations et son expertise dans les réseaux sociaux
  • Vendre son pain sur les marchés
  • S’associer avec des entreprises complémentaires et non concurrentes pour vendre directement à leurs clients (des restaurant, ou café par exemple).
  • Participer à des événements (Foire, événements sportifs, événements associatifs).
  • Vendre des sandwichs avec ce même type de pain.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Guide pour organiser un webinaire réussi


Et il existe encore bien d’autres moyens.


Je vous invite à lister 10 moyens d’apporter votre valeur aux clients (la livraison de valeur), et de vous focus dans un premier temps sur les 3 plus simple et rapide à mettre en place.

5. Comment générer des bénéfices pour poursuivre, améliorer ma valeur et me récompenser?

Dans un premier temps, vous avez déterminé à quel prix le prospect achèterait mon produit/service. Il faut également tenir compte de votre marge (surtout si vous vendez des produits physiques).


PS: Pour les autoentrepreneurs, ne négligez pas cette étape, car vous payez les charges sur le chiffre d’affaires et non les charges sociales.


Vous devez réinvestir votre temps et votre argent dans l’amélioration en continu de vos process. (je vous recommande de rédiger au fur et à mesure un manuel de procédures pour vous aider, il sera également très utile si vous souhaitez automatiser au maximum par la suite votre entreprise.) Il vous faut donc réinvestir une part de vos bénéfices (en début d’activité je recommande au minimum 80 % voir 100 % si c’est possible).


Pensez également à vous, il vous faut vivre, si vous ne touchez pas d’autres revenus, il vous faudra bien sûr vous payer. Mais également investir dans d’autres recettes pour optimiser votre business (livre, formation…), ce qui représente certain un coût.

Si vous ne parvenez pas à schématiser votre projet sur la base de ses 5 processus fondamentaux, vous ne parviendrez probablement pas à ce que votre entreprise soit viable et prospère.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *